Environnement

Le Lac de la Forêt d’Orient est un des atouts majeurs de Lusigny situé dans le Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient (PNRFO) où se déploient les vastes forêts, berceau des Templiers. Le Lac de la Forêt d’Orient et sa plage surveillée en été, toute proche, accueillent les baigneurs.
Les belles demeures construites au XIXe siècles par les riches notables du bourg et les maisons à pans de bois aux couleurs pastel, significatives du bâti traditionnel de la Champagne humide, donnent son identification à la commune.

La vélovoie qui dessert Lusigny invite à la découverte de cet environnement privilégié.
À l’Ouest, Troyes offre un véritable retour au Moyen Age, avec ses nombreuses églises et sa cathédrale, ses musées et ses maisons à pans de bois. Elle attire aussi, grâce à ses magasins d’usine.

À l’Est, les coteaux champenois accueillent les visiteurs désireux de goûter le précieux nectar.

IMG_9960

Le Lac de la Forêt d’Orient

velo

Prenant la route de Lusigny à Géraudot, ou la vélovoie reliant Troyes à Dienville, on découvre ce vaste plan d’eau. C’est le plus ancien des trois Grands Lacs, mais aussi l’un des plus paisible. Les activités nautiques à moteurs y sont proscrites.

Voiliers, catamarans, dériveurs, planches à voiles, canoës et pédalos l’investissent tandis que jeunes gens et familles se retrouvent sur la petite plage de sable fin de Lusigny, surveillée l’été (surveillance en juillet et août). C’est sur cette plage que se déroule le Triathlon des Lacs, évènement exceptionnel qui n’attire pas moins de 400 concurrents chaque année.

La Forêt d’Orient

C’est un écrin vert abritant chênes et charmes centenaires et qui fut le berceau des Templiers. L’histoire, teintée de légende, en fit les glorieux propriétaires. (1) Les larges allées cavalières et les chemins de sous-bois permettent aux promeneurs, aux amateurs de champignons ou de VTT, de se ressourcer.

Partout l’eau affleure, attestée par la présence de nombreux étangs. Une multitude d’espèces animales l’habitent : cervidés, sangliers, insectes et batraciens. Il n’est pas rare, au détour d’un chemin, de se retrouver face à de jeunes chevreuils, pas du tout apeurés, ou de suivre, tout près de soi, l’envol du héron. Plus de 250 espèces d’oiseaux ont été dénombrés dans cet environnement exceptionnel. Certaines en ont fait leur terre d’asile, telles les oies  ou les grues cendrées dont les milliers de vols qui se succèdent en novembre sont annonciateurs de l’hiver proche.

La vélovoie

Près de la sculpture Rinke située dans la partie basse du village, la vélovoie qui rejoint Troyes à Port Dienville fait la joie des amateurs de rollers, vélos, jogging, promenades. Sur une distance de 42 km, elle longe le canal et les lacs, s’enfonce dans la forêt profonde, aide à la découverte des villages. Une aire de stationnement et un espace aménagé pour le pique-nique permet aux visiteurs de reprendre des forces.

La vélovoie